mardi, juin 26, 2007

Nouvelle pédagogie de la phonétique


1. Quelques considérations sur le caractère systématique de la langue

La langue est un système de signes qui reflète un système d’idées. Les éléments qui composent une langue sont: la phonétique, le vocabulaire et la grammaire.

L’enseignement d’une langue étrangère implique, dans l’étape initiale, l’acquisition d’une prononciation correcte. Si l’élève a une bonne prononciation dès le début, cela veut dire qu’il aura une motivation puissante pour continuer l’étude de la langue, en découvrant de nouvelles notions. S’il ne réussit pas à prononcer comme il faut, il aura un grand complexe qui peut se manifester sous la forme d’un refus de s’exprimer à cause de l’inhibition.


2. Phonétique et phonologie

La phonétique étudie tous les sons émis par le gosier humain.

La phonologie a comme objet les rapports fonctionnels qui existent entre les différents phonèmes d’une langue.

Le phonème est un élément sonore déterminé par les rapports qu’il entretient avec les autres sons d’un mot.

Le nombre des sons dans une langue est assez réduit, mais les variations phonologiques sont très nombreuses.

Pour qu’un élève comprenne un phomème, il faut le faire prononcer par opposition (cela favorise la discrimination auditive): du - doux, du pain – deux pains, du verre – dix verres, etc.

La stratégie d’enseigner une langue qui vise d’abord et surtout la communication orale doit comprendre:
a) la perception et l’identification des mots et des sons d’après l’ouïe;
b) la capacité de reproduire et puis d’utiliser les mots et les sons dans des phrases simples, en respectant le rythme et l’intonation;
c) le passage à la méthode écrite, quand l’oreille a été déjà formée et les signes graphiques ne peuvent plus avoir une influence négative.

Afin d’obtenir une perception auditive différentielle, le professeur doit utiliser le transfert des sons communs, combattre l’interférence des sons voisins et enseigner les sons différents.

Dans la période initiale de l’étude d’une langue étrangère, on peut remarquer la fréquence des fautes de prononciation chez les élèves. Le professeur doit corriger toute prononciation défectueuse. Il doit éviter de répéter les fautes de ses élèves.

La phonétique corrective est basée sur l’opposition fonctionnelle des sons voisins.

Le professeur doit utiliser des enregistrements audio. A l’aide de la mémoire de la bande magnétique, après plusieurs écoutes, les élèves se rendront compte et ils apprendront la forme correcte du mot ou de l’expression en question.

Pour encourager et stimuler les élèves timides, le professeur peut pratiquer la répétition en chœur. Ce procédé est efficace surtout au niveau débutant, mais il peut être employé également plus tard pour les avancés.

L’enseignement de la phonétique doit faire partie de chaque leçon, doit être une préoccupation permanente du professeur de français.

0 comentarii: