mardi, avril 29, 2008

Même

Ce mot peut être adjectif, pronom, adverbe ou s’employer dans des locutions.

I. Adjectif ou pronom variable

1. Quand même signifie « identique, semblable », il prend la marque du pluriel, qu’il soit ou non précédé d’un déterminant (article, démonstratif, etc.):

Lui et moi, nous avons les mêmes habitudes.
Tout nous rendait semblables: nous avions même apparence, mêmes habitudes, mêmes goûts.


Marque du pluriel aussi quand même est pronom:

Vos chaussures sont belles, mon frère a les mêmes.

2. Le même que. On peut ou non reprendre le nom par un pronom démonstratif, quand le même... que est duivi d’une proposition:

Je prendrai le même train que celui que vous avez pris la semaine dernière
ou
Je prendrai le même train que vous avez pris la semaine dernière.

Le tour avec reprise par le pronom démonstratif est plus précis, mais plus lourd.

3. Même prend la marque du pluriel quand il est joint par un trait d’union à un pronom personnel (nous-mêmes, vous-mêmes, eux-mêmes, elles-mêmes):

Nous avons fait nous-mêmes le travail.
Ils sont venus eux-mêmes.


Quand nous-même est un pluriel de « majesté » ou de modestie et quand vous-même est un pluriel de politesse (vouvoiement), -même reste au singulier:

Nous-même, Président de la République, nous déciderons...
Mais, vous-même, Madame, vous m’aviez dit que
...

4. Même est adjectif et prend la marque du pluriel quand il équivaut à « eux-mêmes, elles-mêmes »:

Il est le courage et la loyauté mêmes (accord au pluriel, car même se rapporte à deux noms).

Ces protestations qui viennent des profondeurs mêmes du peuple.


II. Adverbe invariable

1. Au sens de « aussi, jusqu’à », même (placé devant l’article ou le déterminant) est adverbe et reste invariable:

Même les savants peuvent se tromper.

2. Au sens de « aussi, jusqu’à », même, adverbe invariable, est placé parfois après le nom. Dans cet emploi il se distingue souvent assez mal de même adjectif. On pourra donc, selon le sens qu’on veut donner à même, employer la forme invariable ou la forme variable:

Les savants même peuvent se tromper. (= jusqu’aux savants peuvent se tromper)
Ceux même qui étaient les plus assurés dans leurs convictions commencement à douter. (= même ceux)
Ceux mêmes qui furent les plus prompts à nous critiquer reconnaissent maintenant que nous avons raison (= les gens eux-mêmes qui..., les mêmes gens qui...)


III. Locutions

1. A même. Locution prépositive:

Il but à même la cruche.

L’emploi comme locution adverbiale est légèrement familier:

Il prit la cruche et but à même.

2. A même de. Suivi de l’infinitif, signifie « capable de »:

Je ne suis pas à même de régler seul cette affaire.

Tour légèrement familier.

3. De même que. On met toujours entre virgules de même que et le groupe nominal qui suit. Le verbe s’accorde seulement avec le nom qui précède de même que:

Le maire, de même que son adjoint, asistera à la cérémonie.

4. De même que... de même, de même que... ainsi. Le bon usage veut qu’on reprenne par de même ou par ainsi (en tête de la deuxième proposition) la locution de même que placée en tête de la première proposition:

De même que le lion féroce disperse un troupeau de timides brebis, de même (ou ainsi) le bouillant Achille fait fuir les Troyens effrayés.

Ce tour est littéraire.

5. Même que. Introduit une explication ou un renforcement de l’assertion qui précède. Tour nettement populaire:

Son fils est très intelligent, même qu’il a les deux bacs! (= la preuve est qu’il a les deux bacs).

6. Tout de même. Tour archaïque et très littéraire quand il exprime la comparaison, la similitude:

Ils ont accompli des exploits, nous ferons tout de même (= nous agirons de la même manière).
En cette circonstance, César se conduisit tout de même qu’Alexandre (= comme Alexandre).
Tout de même qu’au printemps la terre se couvre de fleurs, de même ses discours s’ornent de beautés sans nombre.

Employé pour exprimer l’opposition, appartient au langage familier:

Il est malade, c’est vrai, il aurait tout de même pu nous avertir!

Dans la langue soutenue, on écrira plutôt: malgré cela, néanmoins, cependant.

7. Cela même, ici même, là même, par là même. Ces locutions s’écrivent sans trait d’union.

Voir toutes les pièges et les difficultés de la langue française.


Magasinez dans la Boutique du Pro-F

0 comentarii: