mercredi, août 16, 2006

Le genre des noms (exercices) (I)

1. Donnez le féminin des noms en italique:

a) Une jeune paysan nous accueillit sur le seuil. La sœur de François est avocat. Ma coiffeur est revenue de vacances. La directeur de cette école est connue pour sa sévérité. Ma cousine veut devenir instituteur. La jeune ouvrier s’était fait remarquer par son zèle. Le train de plaisir emportait dans une fièvre joyeuse toute la famille – beaux-frères, neveux, oncles.

b) La leçon de la maître ennuyait la petite fille. Une voleur fut appréhendée par un agent. Ma belle-sœur est une voyageur infatigable. Le héros du film est un acteur célèbre. Ce n’est pas la favori du public qui a gagné le match. Votre fille fera une très bonne éducateur. C’est mon parrain qui m’a fait ce cadeau, dit l’enfant. Je vous présente ma collaborateur.

c) Vous êtes charmante aujourd’hui, vous avec l’air d’une collègien. Mon amie est une poète déjà affirmée. Cette jeune fille mange comme une ogre. Une dindon fut servie au déjeuner. La gendre de Claire est très affectueuse envers sa beau-père. Madeleine lui manquait beaucoup, elle était sa bienfaiteur.

2. Mettez au féminin les mots suivants:

Le comte. Le supérieur. Le traître. L’empereur. Le spectateur. Le duc. Le serviteur. Le monsieur. L’élève. Le chien. Le berger. L’étudiant. Le menteur. L’agneau. Le général. Le gardien. L’époux. Le marquis. Le métis. Le dieu. Le fils.

3. Comment s’appelle la femelle des animaux ci-dessous:

Porc, chat, cerf, tigre, sanglier, bélier, bœuf, cheval, aigle, coq, jars, canard, veau, mulet, perroquet, lion.

4. Mettez un article indéfini devant chacun des mots suivants:

Valse, danse, art, paysage, galerie, pain, poème, rêverie, folie, mystère, œuvre, songe, réseau, épigramme, audace, convoi, musée, île, remords, âme, royaume, inquiétude, témoignage, extase, mirage, décor, volet, crête, simulacre, choix, rencontre, hasard, mue, pari, fois, terme, cri, huée, étape, ouvrage, invective, miasme, artifice, grotte, orfèvre, porphyre, énigme, altitude, embuscade.

5. Mettez un article défini devant les noms des pays ci-dessous:

Grèce, Autriche, Pérou, Etats-Unis, Brésil, Suède, Italie, Maroc, Russie, Afghanistan, Mexique, Congo, Canada, Nigéria, Iran, Finlande, Luxembourg, Belgique, Hollande, Suisse, Hongrie, Norvège, Algérie, Islande, Tunisie, Inde, Japon, Bulgarie, Allemagne, Cambodge, Chine, Pakistan, Monaco, Espagne.

6. Comment s’appellent les habitants des pays suivants:

Pérou, Grande-Bretagne, Paraguay, Norvège, Malaisie, Suisse, Chili, Mongolie, Congo, Vietnam, Pologne, Venezuela, Mali.

7. Indiquez le féminin ds noms ci-dessous:

Suédois, Grec, Turc, Italien, Iranien, Portugais, Brésilien, Belge, Japonais, Suisse, Anglais, Allemand, Bulgare, Danois, Egyptien.

8. Nommez les habitants des régions suivantes de la France, au masculin et au féminin:

Anjou, Savoie, Auvergne, Limousin, Poitou, Vendée, Champagne, Jura, Bourgogne, Bretagne, Sologne, Berry, Dauphiné.

9. Mettez l’article indéfini convenable devant chacun des noms ci-dessous:

Idole, héraut, douceur, cloison, épigone, lieu, étoile, registre, truculence, recul, mort, aide, mètre, voix, sphère, coulée, glèbe, source, suite rentrée, attitude, masque, limite, griffe, suicide, casque, baptême, dignité, chrysanthème, beauté.

10. Accordez correctement les mots en italique:

a) Henri consacrait un généreux espace à ce pays dans sa rubrique sur l’hémisphère austral. Les lames de houle se brisaient sur le digue de la promenade. Je tenait le contrebasse dans une petite équipe de lycéens qui faisaient du jazz. Un vieux automobile barrait la rue. L’astucieux stratagème de mon ami finit par réussir pleinement.

b) La voiture tourna à droite et s’engagea dans un impasse. Aucun ride n’était venu s’ajouter à ceux qui le marquaient déjà. Les enfants portaient des uniformes différent, selon les lycées dont ils étaient les élèves. Ses dents étaient sain, blanc et régulier. Tes ongles sont maucuré avec soin.

c) Les pétales blanc tombaient sur le tapis. Un petit idole formait le motif principal d’un cendrier. Cette chambre avait le luxe d’un alcôve. Le vieux contrebasse avait voulu d’abord faire du théâtre. De beau affiches couvraient les murs. La jeune femme utilisait tout le stratagèmes de la coquetterie.

d) Elle entendit une sorte de psalmodie monotone accompagnée de son aigu d’un clarinette. Cette jeune fille a de beau petit dents très blanc. Il n’a pas vu les beau chrysanthèmes arrangé par moi dans la pièce. Les rides transversal qui coupent son front semblent moins profond et comme détendu.

e) Le mezzanine surplombait le hall principal de l’aéroport. Le lit étair recouvert d’un cretonne fleuri. Le dentiste lui arracha le canine droit. Ces élèves sont incapables de trouver ces îles sur le mappemonde. L’armée était prête à repousser tout attaque. J’ai fait ces précisions afin que ne subsiste aucun équivoque.

f) J’ai acheté des orties, c’est un très bon légume, quand on sait l’accommoder. Le sommier était relevé pour que le malade pût s’adosser et non s’étendre. De fort digues protègent les canaux contre les vagues. Il jouait l’un des plus ravissant nocturnes de Chopin. Comment êtes-vous arrivé dans cet impasse?

g) La jeunesse de la ville avait une véritable adoration pour le célèbre basse. Après un ultime retouche, la couturière s’apprêta à porter la robe chez sa cliente. Un joli secrétair en ébène noir ornait le cabinet de travail de la romancière. Tout les épithètes que tu as employé dans ta rédaction ne sont pas exact.

h) Un grand lustre doré en cristal ornait le salon. C’est un thé dont l’arôme subtil est inconnu des gens d’Europe. La pièce était belle, dallée de grand mosaïques frais. Le mousson était venu et le vent s’acharnait sur le sommet des arbres. Il haussa ses lourd épaules. Il était rentré tout trempé: son uniforme était maintenant sec.

i) Des femmes aux diadèmes scintillant descendent de voiture. Je rencontrais Robert sur le digue, sur ce digue où je me promenais souvent. Ce grand attaque fut déclenché à l’aube. Il ôta son casque et s’essuya le front. Les marronniers était en fleur, les doux pétales bruni jonchaient le gravier.

j) Son visage était voilé de rides léger. Jamais encore il ne s’était abandonné à ce dilemme. Un énorme topaze, serti dans une monture d’or, cerclé de diamants, brillait au doigt de Cécile. Sa bouche ouverte découvrait des incisives très blanc. Elle regarda le merveilleux lustre de cristal de Venise.

k) Ses dents étaient un peu espacé et semblaient tout petit. Elle entretenait toujours sur elle un discret arôme de lavande. Un petit homme, portant un uniforme très étroit, venait vers leur table. Le jeune journaliste tenait une rubrique sur l’hémisphère occidental. Ce mot semblait son épithète favori.

11. Traduisez en français:

a) Ce frumoase diapozitive! De unde le-ai cumpărat? Infirmiera, în uniforma ei albă scrobită, privea zâmbind copilaşul. Fuseseră angajate două orchestre pentru a cânta toată noaptea. Un termos plin de cafea, altul de citronadă le fuseseră pregătite pentru drum. Demonstraţia acestei teoreme a fost făcută strălucit de către elev.

b) Îşi scoase casca şi o puse pe masă. Se privi în oglinda pudrierei. Iată dilema în faţa căreia ne aflam. Ioana scoase o ţigară şi Emil îi prezentă o brichetă aprinsă. Citea într-un fotoliu acoperit cu creton albastru. Trupele se regrupaseră pentru un atac frontal. Îşi privea unghiile ascuţite.

c) Deodată, lustra se stinse. În cinstea acelei zile, îşi îmbrăcase frumoasa sa uniformă neagră. Îşi luă mantoul şi îl aruncă pe umerii săi frumoşi şi albi. Un afiş alb este lipit pe zid. Aspira aerul răcoros al serii şi aroma grea a brazilor. Riduri mici apăreau sub fondul de ten. Se opreau uneori pentru a citi câte un epitaf pe jumătate şters, ros de vreme.

d) Demnitatea sa era pentru el un idol sacru. În cameră plutea mirosul acru al primelor crizanteme ale toamnei. Umerii săi bătrâni se plecau sub povara sacrului. Am văzut strălucind caninii câinelui, mari şi ascuţiţi. Solange folosea deseori acest epitet. Lustra mare de cristal era aprinsă.

12. Accordez les mots en italique avec les noms qu’ils définissent:

Les réfugiés reçurent un aide substantiel de la part de la Croix-Rouge. Un tout jeune aide-comptable fit ses preuves et fut engagé(e) immédiatement.

Les dernier couples de danseurs ont regagné leurs tables. Cela faisait un couple d’années que la petite Claire n’avait revu son oncle.

Mon petit frère a mangé le dernier crêpe à la confiture. Un crêpe de Chine bleu était exposé dans une vitrine.

Le critique est aisé et l’art est difficile (prov.). Mon amie est un important critique musical.

Ils se dirigèrent vers un restaurant dont ils apercevaient l’enseigne éclairé. Un enseigne de vaisseau était autrefois un officier de la marine de guerre.

Ce tableau est un faux, dit l’expert. Les paysans aiguisaient leurs faux scintillant.

Plusieurs foudres de vin étaient aligné dans la cave. Le foudre était tombé sur une petite maison du village.

Le contremaître inscrivit au tableau (du, de la) graphique horaire les derniers chiffres. Catherine aimerait étudier le graphique, il paraît qu’elle est très douée.

J’ai tout les livres de ce romancier, je le tiens en haute estime. Un livre de sel me suffit pour un mois.

Il acheta un couteau à manche noir. Les manches de sa chemise sont retroussé.

Des manœuvres commun furent annoncé par les deux pays alliés. Des manœuvres avisé, déluré, aidaient le tailleur à finir ses commandes.

Mon mémoire est défaillant, dit grand-père. Je viens de lire des mémoires écrit par des hommes de théâtre, il sont passionnant et amusant. Ils adressèrent au ministre un long mémoire, bien documenté.

Il implora le merci de la révérende mère. Un merci chaleureux fut adressé à l’hôtesse de la maison, pour son dîner exquis.

Pour apprendre à te servir de cette machine à laver, il te faut jeter un œil sur son mode d’emploi. Les garçons portent une boucle d’oreille, quel mode ridicule! Le subjonctif me semble, de tout les modes grammatical, le plus expressif.

Le moule est un mollusque comestible. C’est une pièce parfaitement exécutée au moule.

Le petit mousse était autrefois un jeune garçon qui aidait les marins sur un navire. Plongée dans la baignoire, Martine était couverte du mousse épais du savon; sa tête seule émergeait. Dans la forêt, le mousse indique toujours le nord.

S. est un des écrivains importants de son temps, tout son œuvre en témoigne. Chacun des œuvres de Mozart est un enchantement. Cette association s’occupe des bons œuvres.

Elle vit Paul durant l’office de midi auquel elle assista avec toute sa famille. Les réfugiés durent s’adresser à l’office national d’Immigration. Un petit office près de la cuisine abritait quelques provisions. Cette organisation a offert ses bon offices afin de faire démarrer les discussions.

Les premiers pages de ce livre sont très ennuyeux. “Hardi comme un page” est une expression qui souligne l’insolence d’un personnage.

Le pendule italien placé sur la cheminée sonna la demie de huit heures. On appelle balancier le pendule d’une horloge.

Tu pourras très bien devenir acteur de cinéma, avec ton physique séduisant. Ma cousine enseigne le physique dans un lycée de province.

Cette société commercialise l’or, le platine et le diamant. L’horloger dut travailler sur le platine de la pendule.

Elle mit un morceau de beurre dans le poêle, s’apprêtant à préparer des crêpes. Un poêle à charbon était placé dans un coin de la pièce.

Claudine vient d’acheter un nouveau poste de télévision. Le poste ne travaille pas le dimanche. La sentinelle n’abandonne jamais son poste.

Je dois refaire les calculs, car le solde entre le débit et le crédit est exagéré. Etant malade, le jeune officier ne put aller au régiment pour toucher son solde. Des soldes intéressant peuvent être acheté dans ce magasin, à un prix modique.

Un petit somme sans rêves réussit toujours à vous remettre d’aplomb. Il demande un somme exagéré pour cet appartement.

C’est vous, l’auteur de ces bustes? Vous avez étudié le statuaire? Ces statues grandeur nature ont été exécutées par un statuaire très connu dans le monde des arts plastiques.

Un tour carré annonçait, de loin, que l’on s’approchait du château. Chaque élève répond à son tour. Ils firent le tour des églises avec le directeur des monuments historiques. Nous admirions cette pièce faite au tour.

Le trompette du régiment sonne le réveil. Le trompette est un instrument en cuivre.

Un sentiment de bien-être envahit le rêveur, ses idées se perdaient dans un vague délicieux. Les vagues court cognaient contre les rochers. Sous la brise, les blés formaient des vagues léger.

Un petit vapeur était amarré au quai. Leurs vêtements mouillés séchaient en répandant du vapeur. L’orage gronda, le soleil se cacha; un vapeur sombre occupa l’espace.

Des microorganismes vivent dans le vase au fond d’un étang. J’ai rangé les fleurs dans un vase en cristal.

Lia regardait la mer, le voilier blanc avec son grand voile gonflé par le vent. Un voile de dentelle cachait son veau visage.

Solutions:

1. a) paysanne, avocate, coiffeuse, directrice, institutrice, ouvrière, belles-sœurs, nièces, tantes

b) maîtresse, voleuse, voyageuse, l’héroïne, actrice, favorite, éducatrice, marraine, collaboratrice

c) collégienne, poétesse, ogresse, dinde, bru, belle-mère, bienfaitrice

2. la comtesse, la supérieure, la traîtresse, l’impératrice, la spectatrice, la duchesse, la servante, la dame, l’élève, la chienne, la bergère, l’étudiante, la menteuse, l’agnelle, la générale, la gardienne, l’épouse, la marquise, la métisse, la déesse, la fille

3. la truie, la chatte, la biche, la tigresse, la laie, la brébis, la vache, la jument, l’aigle, la poule, l’oie, la canne, la génisse, la mule, la perruche, la lionne

4. une valse, la danse, un art, un paysage, une galerie, un pain, un poème, une rêverie, une folie, un mystère, un/une œuvre, un songe, un réseau, une épigramme, une audace, un convoi, un musée, une île, un remords, une âme, un royaume, une inquiétude, un témoignage, une extase, un mirage, un décor, un volet, une crête, un simulacre, un choix, une rencontre, un hasard, une mue, un pari, une fois, un terme, un cri, une huée, une étape, un ouvrage, une invective, une miasme, un artifice, une grotte, un orfèvre, un porphyre, une énigme, une altitude, une embuscade

5. la Grèce, l’Autriche, le Pérou, les Etats-Unis, le Brésil, la Suède, l’Italie, le Maroc, la Russie, l’Afghanistan, le Mexique, le Congo, le Canada, le Nigéria, l’Iran, la Finlande, le Luxembourg, la Belgique, la Hollande, la Suisse, la Hongrie, la Norvège, l’Algérie, l’Islande, la Tunisie, l’Inde, le Japon, la Bulgarie, l’Allemagne, le Cambodge, la Chine, le Pakistan, le Monaco, l’Espagne

6. péruvien, anglais (britannique), paraguayen, norvégien, malais, suisse, chilien, mongolais, congolais, vietnamien, polonais, vénézuélien, malien

7. suédoise, grecque, turque, italienne, iranienne, portugaise, brésilienne, belge, japonaise, suissesse, anglaise, allemande, bulgare, danoise, égyptienne

8. angevin/angevine, savoyard/savoyarde, auvergnat/auvergnate, limousin/limousine, poitevin/poitevine, vandéen/vendéenne, champenois/champenoise, jurassien/jurasienne, bourguignon/bourguignonne, breton/bretonne, solognot/solognote, dauphinois/dauphinoise

9. une idole, un héraut, une douceur, une cloison, un épigone, un lieu, une étoile, un régistre, une truculence, un recul, un/une mort, un/une aide, un mètre, une voix, une sphère, une coulée, une glèbe, une source, une suite, une rentrée, une attitude, un masque, une limite, une griffe, un suicide, un casque, un baptême, une dignité, un chrysantème, une beauté

10. a) austral, la digue, la contrebasse, une vieille automobile, l’astucieux

b) une impasse, aucune ride… venue… à celles, différents, saines, blanches et régulières, manucurés

c) blancs, une petite, une alcôve, la vieille contrebasse, belles, tous les stratagèmes

d) une clarinette, belles petites dents très blanches, beaux… arangés, transversales, profondes… détendues

e) la mezzanine, une cretonne fleurie, la canine droite, la mappemonde, aucune équivoque

f) un très bon légume, le sommier relevé, de fortes digues, l’un des plus ravissants nocturnes, cette impasse

g) la basse, une ultime retouche, ébène noire, toutes les épithèthes employées exactes

h) un grand lustre doré, arôme subtil et inconnu, grandes mosaïques fraîches, la mousson était venue, lourdes épaules, uniforme sec

i) diadèmes scintillants, la digue, cette digue, cette grande attaque déclenchée, son casque, les deux pétales brunis

j) rides légères, ce dilemme, une énorme topaze sertie, cerclée, incisives très blanches, le merveilleux lustre

k) dents espacées, toutes petites, un discret arôme, un uniforme très étroit, l’hémisphère occidental, épithète favorite

11. a) Les belles diapositives (que tu as)! Où les as-tu achetées? L’infirmière, dans son uniforme blanc empesé, regardait l’enfant en souriant. On avait engagé deux orchestres pour jouer pendant toute la nuit. Une thermos pleine de caffé, une autre de citronnade, leur avaient été préparées pour la route. La démonstration de ce théorème a été brillamment faite par un élève.

b) Il ôta son casque et la pose sur la table. Elle se regarda dans le miroir du poudrier. Voilà le dilemme devant lequel on se trouve. Jeanne sortit une cigarette et Emilie lui présenta un briquet allumé. Il lisait dans un fauteuil recouvert d’une cretonne bleue. Les troupes s’étaient regroupées pour une attaque frontale. Elle regardait ses ongles pointus.

c) Soudain, le lustre s’éteignit. En l’honneur de cette journée, il revêta son bel uniforme noir. Elle prit son manteau et le jeta sur ses belles épaules blanches. Une affiche blanche est collée sur le mur. Il humait l’air frais du soir et le lourd arôme des sapins. De petites rides faisaient leur apparence sous son fond de teint. Ils s’arrêtaient parfois pour lire une épitaphe à demi effacée, rongée par le temps.

d) Sa dignité était pour lui une idole sacrée. Dans la pièce flottaient l’odeur âcre des premiers chrysantèmes de l’automne. Ses vieilles épaules pliaient sous le poids du sac. J’en ai vu briller les canines du chien, grandes et pointues. Solange utilisait fréquemment cette épithète. Le grand lustre de cristal était allumé.

12. une aide sbstantielle, un tout jeune aide-comptable

le dernier couple de chansons, une couple d’année

la dernière crêpe à la confiture, un crêpe de Chine bleu… exposé

la critique aisée, un important critique musical

l’enseigne éclairée, un enseigne de vaisseau

un faux, leurs faux scintillantes

foudres de vin alignés, la foudre tombée

du graphique horaire, la graphique

tous les livres, une livre de sel

à manche noir, les manches retroussées

des manœuvres communes annoncées, des manœuvres avisés, délurés

ma mémoire défaillante, des mémoires écrit, ils, passionnants, un long mémoire documenté

la merci, un merci chaleureux adressé

son mode d’emploi, quelle mode ridicule, tous les modes grammaticaux… expressif

la moule, au moule

le mousse, de la mousse épaisse, la mousse

tout son œuvre, chacune de des œuvres, bonnes œuvres

auquel, office national, une petite office, ses bons offices

les premières pages ennuyeuses, hardi comme un page

la pendule italienne placée, le pendule

ton physique séduisant, la physique

le platine, la platine

la poêle, un poêle à charbon, placé

un nouveau poste de télévision, la poste, son poste

le solde, sa solde, des soldes intéressants/achetés

un petit somme, un statuaire très connu

une tour carrée, à son tour, le tour, pièce faite au tour

le trompette, la trompette

un vague délicieux, les vagues courtes, des vagues légères

un petit vapeur amarré, de la vapeur, une vapeur

la vase, un vase en cristal

sa grande voile gonflée, un voile de dentelle

0 comentarii: