lundi, février 18, 2008

Les possessifs (adjectifs et pronoms) - exercices de grammaire

1. Remplacez le tiret par l’adjectif possessif convenable:

a. Mon ami m’a longuement parlé de - projets.
b. Tu ne m’as pas montré – nouvelle robe.
c. J’ai proposé à Gabriel de venir étudier avec moi; il a apporté tous - livres d’histoire.
d. Parle-moi un peu de - projets d’avenir, Catherine.
e. – amie aime me faire des surprises.
f. – frère n’est pas encore rentré de - examen, tu n’es pas inquiet?
g. Où est – jupe, maman, je ne la trouve pas.
h. Guy est si négligent: il doit partir pour l’école et il ne trouve pas – cartable.


2. Même exercice:

a. Prêtez-moi – style, s’il vous plaît.
b. Le conférencier fit un geste de – belle main, et commença à parler.
c. – yeux me font mal, j’ai trop lu dernièrement.
d. Ces enfants sont si turbulents; - parents ne les rabrouent donc jamais?
e. Est-ce qu’ils l’aiment, - nouveau professeur de latin?
f. – enfants nous obéissent, nous n’avons pas à nous en plaindre.
g. Venez vite, nous vous présentons – nouveau copain.
h. Vous avez lieu de vous féliciter de – résultats, ils sont excellents.


3. Remplacez les mots entre parenthèses par les pronoms possessifs convenables:

a. Elle montait à sa chambre et les enfants se reposaient dans (leur chambre).
b. Il m’offre toujours des cigarettes, mais je préfère (mes cigarettes).
c. La clarté de ses arguments n’a-t-elle pas modifié (vos arguments)?
d. Mes souvenirs d’enfance sont assez pareils (à tes souvenirs).
e. Mon fils est occupé avec sa préparation militaire; (son fils) aussi.
f. La conversation téléphonique avec Michel a été ratée; une autre voix se substituait (à sa voix).
g. Tu aurais dû faire des citations; ces idées ne sont pas (tes idées).
h. Une cause comme (notre cause) ne peut pas être vaincue.


4. Même exercice:
a. Son regard cherchait (ton regard), tu ne t’en es pas aperçu?
b. S’il avait eu une mère comme (ta mère), sa vie aurait été autre.
c. Les préoccupations de mon fils prolongent (mes préoccupations).
d. Il veut me voir: c’est dans son intérêt, non dans (mon intérêt).
e. Laissez-le, c’est son affaire, ce n’est pas (notre affaire).
f. Nous nous entendions bien, quoique mon caractère fût entièrement l’opposé (de son caractère).
g. Je pris la main de ma fillette; elle était glacée et je la réchauffai dans (mes mains).
h. C’est un étrange langage que (votre langage).
i. Il s’installa à la table voisine de (ma table).
j. Une entreprise artistique comme (leur entreprise) voulait atteindre le grand public.


5. Employez les pronoms possessifs convenables à la place des mots entre parenthèses:

a)


aa. Prête-moi ta montre pour aujourd’hui; j’ai donné (ma montre) à réparer.
ab. Ta plaidoirie était plus convaincainte que (ma plaidoirie).
ac. Je préfère mon petit appartement (à ton appartement).
ad. Vous avez l’habitude de prêter vos livres; nous ne prêtons jamais (nos livres), ils nous reviennent abîmés.
ae. Tu as tes propres soucis, je ne te confie plus (mes soucis).
af. Il lui prit la main dans (ses mains).
ag. Il continua sa route, Daniel poursuivit (sa route).

b)

ba. Elle n’aimait pas ce milieu qui n’était pas (son milieu).
bb. Votre lettre a dû se croiser avec (ma lettre).
bc. Elle a des yeux de la même couleur que (tes yeux).
bd. Elle pénètra dans la chambre de Brigite contiguë à (sa chambre).
be. Il prit la valise de Jean et la porta avec (ses valises) dans le couloir.
bf. Je lui ai offert une cigarette et puis j’ai pris (ma cigarette).
bg. Ma sœur est inséparable de (ta sœur).
bh. Il y a plusieurs façons de dire la vérité aux gens; je ne suis pas content de (votre façon).

c)

ca. Cette fuite de son regard sous (mon regard) n’annonçait rien de bon.
cb. Il avait commis un acte pareil (à leur acte).
cc. Leurs secrets étaient tout aussi importants que (ses secrets).
cd. Son esprit est étranger (à ton esprit).
ce. L’éducation de la jeune fille était de plusieurs coudées au-dessus de (leur éducation).
cf. La nouvelle robe de Marianne est plus jolie que (ta robe).
cg. Son sacrifice n’était pas aussi important que (notre sacrifice).
ch. Leur âme est distinguée, tout comme (son âme).


6. Traduisez en français:

a)


a1. Unde ţi-ai pus ghiozdanul?
a2. Ioana a venit la noi cu fetiţa ei, care şi-a adus şi păpuşa.
a3. O să vă petreceţi o parte din concediu la ţară, după cum era prevăzut în planul vostru?
a4. Mi-am terminat temele, acum mă duc în camera mea.
a5. O cunoşti pe prietena mea?
a6. Admiraţia mea pentru această cântăreaţă este fără margini.
a7. Unde ţi-e cerneala?
a8. Dragostea lui pentru animale era bine cunoscută.

b)

b1. Păstraţi-vă locul, eu mă întorc la al meu.
b2. Compară-ţi meseria ta cu a lui şi spune-mi dacă a ta nu e mai frumoasă.
b3. Se discutau aceste lucruri în familiile înrudite cu a sa.
b4. Părul fiicei tale este asemănător cu al tău.
b5. Îşi mobilaseră apartamentul cu mai mult gust decât al nostru.
b6. Unde este Ana, nu este în camera ei. Se odihneşte într-a voastră.
b7. Neputând folosi telefonul meu, l-am folosit pe al dumneavoastră.

c)

c1. Trebuia să-şi ţină promisiunea, aşa cum o ţinusem şi eu pe a mea.
c2. Punctul lui de vedere e mai semnificativ decât al meu.
c3. În materie de prietenie, cred că a voastră este ideală.
c4. Povestea lui este la fel de interesantă ca a ta.
c5. Dacă vor încrederea mea, trebuie să înceapă prin a mi-o acorda pe a lor.
c6. Condiţiile lor de studiu nu sunt aceleaşi ca ale noastre.
c7. Nu e vina mea, ci a lui.
c8. Ştiam că are vederi diferite de ale mele.

d)

d1. Băiatul acesta are o inteligenţă cu totul deosebită de a noastră.
d2. Pe surorile prietenei ei le iubea ca pe ale sale.
d3. Nu poţi judeca sentimentele prietenilor tăi după ale tale.
d4. Ai capriciile tale şi eu le am pe ale mele.
d5. Îi luă pălăria şi o puse împreună cu a sa pe bufet.
d6. Seara părăsea camera mamei ei pentru a se retrage într-a sa.
d7. Părerile mele în această chestiune sunt cu totul diferite de ale ei.

e)

e1. Afecţiunea ei e deosebită de a ta, de aceea nu vă înţelegeţi.
e2. Aş dori şi eu să realizez o prietenie ca a voastră.
e3. Viaţa lor fusese mai puţin zbuciumată ca a noastră.
e4. Văd că propunerea voastră are tot atâta succes ca şi a mea.
e5. Ei vor învăţa în camera mea şi eu îmi voi primi musafirii într-a lor.
e6. Radu şi-a terminat problemele; rezultatele lui sunt identice cu ale mele.
e7. Nu mă pot exprima cu certitudine; acest domeniu este străin de al meu.
e8. Mi-am luat cartea, Mihai şi-a luat-o pe a lui.

f)

f1. Opera mea este terminată, spuse bătrânul romancier, a ta de-abia începe.
f2. Fata aceasta dă dovadă de o seriozitate care se potriveşte mai degrabă cu vârsta mea decât cu a ei.
f3. Ni l-a prezentat pe prietenul său care a devenit şi al nostru.
f4. Cazul tău nu are nimic comun cu al ei.
f5. Nu mă simţeam bine la Ioana; era o lume deosebită de a noastră.
f6. Este părerea Marcelei, nu a ta.
f7. Fotografiile acestea sunt ale tale?
f8. Nu e nevoie să vă arăt apartamentul, pentru că este identic cu al vostru.

Réponses:

1.
a. Mon ami m’a longuement parlé de ses projets.
b. Tu ne m’as pas montré ta nouvelle robe.
c. J’ai proposé à Gabriel de venir étudier avec moi; il a apporté tous ses livres d’histoire.
d. Parle-moi un peu de tes projets d’avenir, Catherine.
e. Mon amie aime me faire des surprises.
f. Mon frère n’est pas encore rentré de son examen, tu n’es pas inquiet?
g. Où est ma jupe, maman, je ne la trouve pas.
h. Guy est si négligent: il doit partir pour l’école et il ne trouve pas son cartable.

2.
a. Prêtez-moi votre style, s’il vous plaît.
b. Le conférencier fit un geste de sa belle main, et commença à parler.
c. Mes yeux me font mal, j’ai trop lu dernièrement.
d. Ces enfants sont si turbulents; leurs parents ne les rabrouent donc jamais?
e. Est-ce qu’ils l’aiment, leur nouveau professeur de latin?
f. Nos enfants nous obéissent, nous n’avons pas à nous en plaindre.
g. Venez vite, nous vous présentons notre nouveau copain.
h. Vous avez lieu de vous féliciter de vos résultats, ils sont excellents.

3.
a. Elle montait à sa chambre et les enfants se reposaient dans la leur.
b. Il m’offre toujours des cigarettes, mais je préfère les miennes.
c. La clarté de ses arguments n’a-t-elle pas modifié les vôtres?
d. Mes souvenirs d’enfance sont assez pareils aux tiens.
e. Mon fils est occupé avec sa préparation militaire; le sien aussi.
f. La conversation téléphonique avec Michel a été ratée; une autre voix se substituait à la sienne.
g. Tu aurais dû faire des citations; ces idées ne sont pas les tiennes.
h. Une cause comme la nôtre ne peut pas être vaincue.

4.
a. Son regard cherchait le tien, tu ne t’en es pas aperçu?
b. S’il avait eu une mère comme la tienne, sa vie aurait été autre.
c. Les préoccupations de mon fils prolongent les miennes.
d. Il veut me voir: c’est dans son intérêt, non dans le mien.
e. Laissez-le, c’est son affaire, ce n’est pas la nôtre.
f. Nous nous entendions bien, quoique mon caractère fût entièrement l’opposé au sien.
g. Je pris la main de ma fillette; elle était glacée et je la réchauffai dans les miennes.
h. C’est un étrange langage que le vôtre.
i. Il s’installa à la table voisine de la mienne.
j. Une entreprise artistique comme la leur voulait atteindre le grand public.

5.
a)

aa. Prête-moi ta montre pour aujourd’hui; j’ai donné la mienne à réparer.
ab. Ta plaidoirie était plus convaincainte que la mienne.
ac. Je préfère mon petit appartement au tien.
ad. Vous avez l’habitude de prêter vos livres; nous ne prêtons jamais les nôtres, ils nous reviennent abîmés.
ae. Tu as tes propres soucis, je ne te confie plus les miens.
af. Il lui prit la main dans les siennes.
ag. Il continua sa route, Daniel poursuivit la sienne.

b)
ba. Elle n’aimait pas ce milieu qui n’était pas le sien.
bb. Votre lettre a dû se croiser avec la mienne.
bc. Elle a des yeux de la même couleur que les tiens.
bd. Elle pénètra dans la chambre de Brigite contiguë à la sienne.
be. Il prit la valise de Jean et la porta avec les siennes dans le couloir.
bf. Je lui ai offert une cigarette et puis j’ai pris la mienne.
bg. Ma sœur est inséparable de la tienne.
bh. Il y a plusieurs façons de dire la vérité aux gens; je ne suis pas content de la vôtre.

c)
ca. Cette fuite de son regard sous le mien n’annonçait rien de bon.
cb. Il avait commis un acte pareil au leur.
cc. Leurs secrets étaient tout aussi importants que les siens.
cd. Son esprit est étranger au tien.
ce. L’éducation de la jeune fille était de plusieurs coudées au-dessus de la leur.
cf. La nouvelle robe de Marianne est plus jolie que la tienne.
cg. Son sacrifice n’était pas aussi important que le nôtre.
ch. Leur âme est distinguée, tout comme la sienne.

6.
a)

a1. Où as-tu mis ton cartable?
a2. Jeanne est venue chez nous avec sa fillette, qui a apporté aussi sa poupée.
a3. Passerez-vous une partie de vos vacances à la campagne, comme il était prévu dans votre projet?
a4. J’ai fini mes devoirs, maintenant je m’en vais dans ma chambre.
a5. Connais-tu mon amie?
a6. Mon admiration pour cette chanteuse/cantatrice est sans limites/bornes.
a7. Où est ton encre?
a8. Son amour pour les animaux était bien connu.

b)
b1. Gardez votre place, je reviens/retourne à la mienne.
b2. Compare ton métier au sien, et dis-moi si le tien n’est pas plus beau.
b3. On discutait ces choses dans les familles apparentées à la siennes.
b4. Les cheveux de ta fille ressemblent aux tiens.
b5. Ils avaient meublé leur appartement avec plus de goût que le nôtre.
b6. Où est Anne, elle n’est pas dans la vôtre? Elle se repose dans la vôtre.
b7. Ne pouvant pas utiliser mon téléphone, j’ai utilisé le vôtre.

c)
c1. Il devait respecter sa promesse, comme j’avais respecté la mienne.
c2. Son point de vue est plus significatif que le mien.
c3. En matière d’amitié, je crois/pense que la vôtre est idéale.
c4. Son histoire est tout aussi intéressante que la tienne.
c5. S’ils veulent ma confiance, ils doivent commencer par m’accorder la leur.
c6. Leurs conditions d’études ne sont pas les mêmes que les nôtres.
c7. Ce n’est pas ma faute, c’est la sienne.
c8. Je savais que ses vues sont différentes des miennes.

d)
d1. Ce garçon a une intelligence toute différente de la nôtre.
d2. Elle aimait les sœurs de son amie comme les siennes.
d3. On ne peut pas juger les sentiments de ses amis selon les siens.
d4. Tu as tes caprices et moi j’ai les miens.
d5. Il lui prit le chapeau et le mit avec le sien sur le buffet.
d6. Le soir elle quittait la chambre de sa mère pour se retirer dans la sienne.
d7. Mes opinions dans cette question sont toutes différentes des siennes.

e)
e1. Son affection est différente de la tienne, c’est pourquoi vous ne vous entendez pas.
e2. Je voudrais aussi réaliser une amitié comme la vôtre.
e3. Leur vie avait été moins agitée que la nôtre.
e4. Je vois que votre proposition a le même succès que la mienne.
e5. Ils étudieront dans ma chambre et je recevrai mes invités dans la leur.
e6. Radu a terminé ses problèmes; ses résultats sont identiques aux miens.
e7. Je ne saurais m’exprimer avec certitude; ce domaine est étranger au mien.
e8. J’ai pris mon livre, Michel a pris le mien.

f)
f1. Mon œuvre est terminée, dit le vieux romancier, le vôtre ne fait que commencer.
f2. Cette jeune fille fait preuve d’un sérieux qui est plutôt de mon âge que du sien.
f3. Il nous a présenté son ami qui est devenu le nôtre aussi.
f4. Ton cas n’a rien de commun avec le sien.
f5. Je ne me sentais pas à l’aise chez Jeanne; il y avait un monde différent du nôtre.
f6. C’est l’avis de Marcelle, pas le tien
f7. Ces photos sont les tiennes?
f8. Ce n’est pas besoin de vous montrer l’appartement; il est identique au vôtre.

Voir tous les exercices de grammaire.


Magasinez dans la Boutique du Pro-F

0 comentarii: